POUCETTE

D'après Andersen

 

Adaptation : Véronique Balme

 

Avec : Véronique Balme, Danielle Carton


Mise en scène : Véronique Balme


Costume : Véronique Balme


Création lumières : Pierre Blostin


Scénographie : Véronique Balme


Musique : Ivan Richard

 

 
Théâtre pour enfants de 3 à 10 ans
Durée : 40 minutes



Résumé

 

Qu'il est difficile d'être toute petite" pense Poucette. Née dans une tulipe, puis enlevée par tous les vilains qu'elle rencontre : un crapaud visqueux, Taton le hanneton, Enguerrand la taupe... Jusqu'à ce que la reconnaissance d'une hirondelle l'envole aux pays des fleurs, où l'attend son Prince.

PRESSE

Après "Fourmi de Pain" et "Une lumière pour Noël", Véronique Balme, encore une fois, nous enchante de son inventivité et de sa créativité avec une adaptation de "Poucette" de Hans Christian Andersen qui tient en haleine le jeune public et plait aussi aux adultes. Elle propose une comédie musicale contée alternant scènes cocasses ou émouvantes.
Véronique Balme déploie des trésors d'ingéniosité pour offrir une merveille de scénographie conjuguant brillamment les matériaux, les tissus et les couleurs. C'est un vrai enchantement pour les yeux. Et jouant tous les personnages de cette histoire, elle passe de l'un à l'autre avec une virtuosité étonnante.
Un moment magique pour petits et grands.
Nicolas Arnstam

FROGGY'S DELIGHT


Une belle adaptation théâtralisée de ce conte que les enfants apprécient et connaissent. Véronique Balme, seule en scène, interprète de nombreux personnages, joue le rôle de récitante, change les décors, manipule des marionnettes de toutes tailles, tout en faisant participer les enfants de la salle.
Une véritable performance à faire découvrir aux plus jeunes, surtout s'ils aiment se déguiser, ils repéreront ici de nombreuses astuces qui fonctionnent très bien, avec une comédienne qui change fréquemment de costume, utilise un accessoire pour camper un personnage. Il y a là un travail complet qui donne un côté théâtral à ce spectacle. On retiendra de cette histoire que l'on ne peut aimer et choisir un mari que si on est libre et qu'il faut toujours écouter ce que le vent nous murmure à l'oreille. 

LAMUSE.FR